Rechercher
  • Le Centre Luzien

Surtaxe à 60%, le diable se cache dans les détails !

Dernière mise à jour : 27 déc. 2021

Lors du conseil municipal du 24 septembre 2021, ne souhaitant pas lever un nouvel impôt pour maintenir le train de vie de la mairie, les élus du groupe municipal "Le Centre Luzien" ont voté CONTRE la majoration à 60% de la Taxe d’Habitation des résidences secondaires.

Pour Manuel de LARA, chef de file du groupe Le Centre Luzien les choses sont claires : « nous sommes confrontés au Pays basque à une crise du logement sans précédent, où l’invendable est aujourd’hui vendu à des prix indécents. Une flambée des prix qui ne permet plus aux jeunes générations de travailler et de vivre dans la ville de Saint-Jean-De-Luz où elles ont grandi ! Une pénurie de logements qui s’explique en partie par l’attractivité touristique, le vieillissement de la population, la recomposition des familles et surtout l’absence de réserves foncières publiques pourtant indispensables pour réaliser des opérations 100% logement social ... »


C’est dans ce contexte, que le Conseil municipal du 24 septembre 2021 était appelé à délibérer sur la majoration à 60% de la surtaxe sur les résidences secondaires.

Surtaxe à 60%, le diable se cache dans les détails

« Le rapport présenté aux élus ne faisait pas grand mystère des intentions de la municipalité. Car si depuis son entrée en vigueur en 2015, la surtaxe sur les résidences secondaires n’a eu aucun effet sur la détente du marché de l’immobilier local, elle constitue une bonne opération fiscale pour les communes qui souhaitent lever un nouvel impôt sous-couvert de lutter contre la spéculation immobilière.

A l’échelle de Saint-Jean-De-Luz, le produit de cette surtaxe à 60% devrait rapporter à la Ville, dès 2022, une recette fiscale de près de 1.4 million d’euros par an

Et ce qui était vu il y a quelques mois encore par la même équipe en place comme "un impôt confiscatoire" permet aujourd’hui de « compenser la diminution des dotations de l’État et la disparition de la Taxe d’Habitation » pour financer les projets du mandat : Pôle culturel (12M€), Aménagement de la place Foch et déploiement de bornes (5,34M€), etc.


Un parc de plus de 400 logements vacants à réhabiliter


Nous pourrions nous dire que c’est pour la bonne cause, mais regardons la réalité en face car pour être efficace cette surtaxe à 60% doit être accompagnée d’une mobilisation complète de son produit fiscal au service d’une politique du logement, et cette volonté ne nous a pas été démontré lors du dernier conseil municipal. Avec près de 1,4M€ par an on peut commencer à jouer un effet levier pour porter une politique volontariste d’acquisition foncière et de soutien à la réhabilitation des logements vacants ou inhabitables qui, selon l'INSEE, sont au nombre de 429 à Saint-Jean-De-Luz ... »

Dans ces conditions et refusant le principe de toujours plus d’impôts et taxes pour maintenir de train de vie des collectivités locales au lieu de traiter les véritables urgences (logement, transition climatique et énergétique, etc.), les élus du groupe municipal "Le Centre Luzien" ont voté CONTRE la majoration à 60% de la Taxe d’Habitation des résidences secondaires.

33 vues0 commentaire